Comment le sommeil nettoie notre cerveau

Guerina Pellizzi - Liens pertinents - Comment le sommeil nettoie notre cerveau

L’expression “sommeil réparateur” devrait-elle être remplacée par “sommeil nettoyeur” ? Il semblerait, d’après les conclusions d’une étude publiée dans la revue américaine Science selon laquelle dormir permettrait au cerveau de se nettoyer des déchets accumulés pendant l’éveil.

Dormir ne permet pas que de se reposer : pendant ce temps, le cerveau se nettoie des toxines accumulées. Un mécanisme observé chez la souris par une équipe de scientifique américaine.

Les expériences de privation de sommeil l’ont démontré : dormir est une fonction vitale, d’ailleurs présente chez quasiment toutes les espèces animales. Et ce, malgré les risques que cela représente : un individu dans les bras de Morphée étant en effet plus susceptible qu’un autre de se retrouver entre les pattes d’un prédateur.

Pour que l’évolution ait conservé ce comportement chez des êtres vivants aussi différents que la mouche ou l’éléphant, c’est qu’il a forcément une utilité. Mais laquelle ? Menée par le docteur Maiken Nedergaard, de l’université de Rochester à New York, l’équipe de scientifiques qui s’est penchée sur la question a trouvé un élément de réponse chez la souris.

Un “lavage de cerveau” nécessaire

Le rongeur, dont le fonctionnement du cerveau peut être comparé à celui de l’humain, a été étudié de près grâce à une nouvelle technologie d’imagerie qui a permis de mettre en évidence le système de nettoyage cérébral se mettant en branle lorsque l’animal s’endort.

Pendant le sommeil de leurs cobayes, les chercheurs ont observé que l’espace entre les cellules du cerveau s’accroissait de 60 %. Entre alors en branle le système dit glymphatique, qui profite de la place ainsi faite pour nettoyer les toxines accumulées pendant l’éveil du fait de l’activité neuronale. À ne pas confondre avec le système lymphatique qui, lui, concerne le reste du corps, mais dont le cerveau est isolé par de nombreuses barrières.

Intégré dans le système sanguin du cerveau, le système glymphatique pompe à travers les tissus le fluide cérébro-spinal dans lequel baigne le cerveau, pour le renvoyer purifié. Les déchets sont alors transportés par le sang jusqu’au foie, qui les élimine. La plupart des maladies neurologiques, comme celle d’Alzheimer, étant dues à l’accumulation de ces déchets, l’étude plus approfondie du système glymphatique devrait permettre de mieux comprendre et traiter ces dernières.

http://www.metronews.fr/info/l-etude-sante-du-jour-comment-le-sommeil-nettoie-notre-cerveau/mmjr!ByYIEKRlFeWFo/

Photo : Marty Melville / AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les humains sont nos visiteurs préférés! * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.